RAPPORT DU FESTIVOC (Festival des Vocations) 2012

PERES ROGATIONNISTES Diocèse d’Édéa Cameroun - Du 27 au 29 Avril 2012 dernier, à l’occasion de la 49e journée mondiale de prière pour les vocations dont le thème était : Les vocations, don de l’amour de Dieu,, s’est tenue au centre Albert Krummenaker d’Edéa la 8e édition de festival des vocations en abrégé « Festivoc » et qui, depuis 8ans révolus se tient tous les quatrième dimanches de pâques, jour réservé par l’Eglise universelle pour cette fête.

Tout commence le 27 aux environs de 16 heures par l’accueil et les inscriptions des jeunes par les séminaristes Rogationnistes et diocésains qui, non sans heurts à certaines difficultés ne pourrons installer les jeunes dans les dortoirs qu’autour de 18h30 à cause des desdits dortoirs encore occupés jusqu’à cette heure par certains prêtres diocésains et autres visiteurs. Ainsi, en attendant que les dortoirs soient disponibles nous nous sommes empressés de nous réunir dans la grande salle de conférence en vue des cérémonies d’ouverture : présentations individuelles, mot d’ouverture par le Père Philip Golez, Père Rogationniste, organisateur délégué du FESTIVOC, présentation de quelques modalités pratiques par le Frère Etienne Lipem, Rogationniste, puis viendra le mot de l’Abbé Achilles Eyabi, chargé des vocations du diocèse d’Edéa.

Toute suite nous réalisons que le retard accusé obligera de déplacer certains horaires afin que tout puisse avoir lieu. C’est alors qu’après les installations dans les dortoirs, le temps sera donné aux jeunes de se préparer pour la soirée culturelle qui aura lieu après le repas du soir. Après ladite soirée culturelle qui a été animée brillamment par le Père Roméo, prêtre Xavérien venu de douala, constatant la fatigue perceptible des participants, il ne restait plus qu’à chanter le « Regina caeli » et de nous retirer calmement dans nos dortoirs respectifs.

Le 28 Avril, après le lever et la toilette, nous avons participé à la première célébration eucharistique du Festivoc avec pour célébrant principal l’Ab. Achilles Eyabi. C’est alors qu’après ladite célébration et le petit déjeuner qui s’en est suivi, nous nous sommes retrouvés de nouveau dans la salle de conférence pour déguster les fruits de la conférence faite par deux spécimens à savoir, la Sr. Marie Louise qui nous a raconté avec brio, l’histoire de sa propre vocation. L’Ab. Ghislain Ndjewel, quant à lui nous a abreuvés aux sources de la lettre du Pape Benoit XVI à l’occasion de la 49e journée mondiale de prière pour les vocations. Tout ceci a été modéré par le Fr. Bernard Dourwe, Rogationniste, lui qui, après un bref récapitulatif de l’essentiel de la conférence, a reparti les groupes en vue des travaux en carrefours, carrefours qui leurs permettront de mieux méditer et d’intérioriser les enseignements de la conférence. Cette rubrique s’est conclue avec les remontées au cours desquels chaque groupe, par l’entremise d’un rapporteur présentait la quintessence de son travail. L’avant midi de cette journée s’achève avec le déjeuner qui a eu lieu autour de 12h45.  

Après la vaisselle et la sieste, l’heure était venue aux grandes découvertes des différentes congrégations religieuses qui y étaient présentes : qui sont-elles ? D’où viennent-elles ? que font-elles ? Comment vivent-elles ?.... . Toutes ces questions pour permettre aux jeunes, comme des personnes averties d’opérer librement leur choix si en réalité ils sont appelés à cette vie. Bien sûr, les jeunes avaient la possibilité après la présentation desdites congrégations de rencontrer qui ils voulaient pour s’abreuver davantage.

A 18h15, reconnaissant que Marie est la mère des vocations nous avons récité le chapelet pour les vocations, puis s’en est suivi le repas du soir. La grande effervescence viendra autour de 20h45 lorsque, sous la houlette du P. Philip, une procession eucharistique aux flambeaux s’est ébranlée du Noviciat des Sœurs de la Charité d’Ottawa jusqu’à la salle prestige de l’Evêque où il y a eut l’Adoration eucharistique continuelle par groupe avec possibilité des confessions. Ceci ira jusqu’à certaines heures reculées de la nuit et qui nous conduiront à l’heure du coucher.

Le dimanche, journée mondiale de prière pour les vocations, nous avons solennisé les laudes sous la houlette des religieuses présentes. S’en sont suivis le petit déjeuner et l’évaluation du Festivoc par les jeunes eux-mêmes afin de mieux s’orienter dans l’avenir. Toutefois, bien que les points positifs aient pris le dessus, il n’en demeure pas moins vrai que certains aspects n’ont suscité le sourire de personne. Nous pourrons relever entre et autre l’accueil qui n’a pas été bon à cause soit de la qualité d’organisation du centre, soit encore à cause des chambres qui, jusqu’à très tard le soir n’étaient pas encore libérées alors qu’elles étaient sensées l’être ; Il y a aussi le schéma d’adoration qui était très long, ce qui n’a pas permis aux jeunes d’adorer intimement Jésus présent dans le Très Saint Sacrement.

Au regard de ceci, quelques suggestions ont été faites à savoir : prolonger le temps d’adoration, disponibiliser les locaux alloués au Festivoc uniquement aux jeunes pour plus d’ordre et les préparer bien avant, permettre aux jeunes de diriger eux-mêmes leurs groupes, être prudent quant à l’utilisation du matériel trouvé dans les chambres pour ne pas les abimer, créer une commission santé pour subvenir aux cas de maladies qui pourraient se présenter pendant le Festivoc, donner plus de paroles aux jeunes pendant les moments de partage, informer à l’avance sur tout le nécessaire à apporter ( nattes, ….), s’il y a vente de tricots et possiblement avec prix, aussi, il a été suggéré que la qualité des badges soit revue.

Après cette brève évaluation, il a fallu se réunir en dernier ressort pour une célébration eucharistique avec pour célébrant principal Mgr. Benjamin Bimai, Vicaire général du diocèse d’Edéa. Cette célébration avait une double orientation : non seulement comme Messe de clôture, mais aussi pour remercier le Seigneur pour ce temps passé ensemble au cours duquel il nous a assisté, tenu compagnie et éclairé dans notre entreprise au discernement de notre vocation. Aux aboutissants de ladite célébration, le chargé des vocations l’Ab. Achilles Eyabi a adressé un mot de remerciement et d’encouragement aux jeunes. S’en est suivi le mot de clôture prononcé par le P. Philip, organisateur délégué du Festivoc. Après les photos de famille prises à la sortie de la Messe, nous nous sommes réunis autour d’un verre d’eau à travers lequel nous avons échangé les poignées de mains en guise d’au revoir, avec l’espoir de nous retrouver l’année prochaine.

Tout compte fait, nous dirons qu’ils étaient 95 participants venus tous azimuts des diocèses d’Edéa, de Yaoundé, de Douala, de Kribi et même d’ailleurs. Prêtres, Religieux, Religieuses, aspirants et aspirantes de diverses congrégations ont manifesté leur joie, leur satisfaction non seulement pour avoir eut la possibilité de se mettre à l’écart pour prier ensemble, et réfléchir amplement sur l’appel qu’ils espèrent être le leur, mais aussi de se savoir rentrant plein d’enseignements encourageants au sujet de leur vocation. Fr. Etienne Lipem, rcj

Comments

P. R. Pignatelli's picture
Submitted by P. R. Pignatelli (not verified) on Sat, 05/19/2012 - 08:03

Congratulazioni per la bella e interessante iniziativa.
P. Riccardo Pignatelli, rcj