40 ans de présence rogationniste en terre africaine

CLOTURE DU JUBILEE D’EMERAUDE DE LA PRESENCE DES ROGATIONNISTES EN AFRIQUE ET L’ANNIVERSAIRE DE 150 ANS DE L’INSPIRATIONDU ROGATE A NGOYA( CAMEROUN)

Depuis l’année passée, nous avons entamé la célébration du jubilé d’émeraude (40 ans) de présence rogationniste en terre africaine. Pour graver dans le marbre cet évènement, la communauté du Scolasticat Saint Hannibal de Ngoya a voulu donner une coloration toute particulière à cette célébration. C’est ainsi qu’une série d’activités a été organisée allant du jeudi 16 au samedi 18 mai 2019.

La journée du jeudi 16 mai, jour du double anniversaire de la Congrégation et de la Canonisation de notre Saint Fondateur Hannibal Marie Di Francia, a été également celui du lancement des activités liées à la clôture du jubilé de 40 ans. Nous n’avons pas omis de penser à la célébration de l’anniversaire de 150 ans de l’inspiration du Rogate et 15eme anniversaire de la canonisation de notre Saint Fondateur. Au programme, nous avons disputé une rencontre de football avec les jeunes d’une localité voisine à notre communauté. La partie s’est soldée par une victoire des jeunes sur l’équipe du Scolasticat (3-4). Après le match, nous avons eu un moment de communion et de partage fraternel avec nos visiteurs. Après avoir reçu la bénédiction du Supérieur, les jeunes ont pris congé de nous.

Vendredi 17 mai, la seule activité prévue était un acte de charité. En effet, le fruit de l’effort de carême que nous avons communautairement observé, nous permis d’offrir une obole significative à nos frères et sœurs cadets de l’orphelinat Sainte Thérèse d’Obili( Yaoundé) dirigé par la Congrégation des sœurs Missionnaires de la Résurrection. Dans l’après-midi de ce jour, la petite délégation composée de quelques postulants et religieux choisis sur le volet et guidée par le Supérieur du Scolasticat P. Eugène, s’est rendue à cet orphelinat. Nous y passâmes un moment convivial avec ces enfants, dans la prière et les chants d’animation. Sur le chemin du retour, nous passâmes chez notre ouvrière sinistrée par l’incendie accidentelle la veille pour la réconforter et lui laisser un petit soutien matériel.

Enfin arriva le grand jour de clôture, le samedi 18 mai. Ce fût une journée pleine d’émotion et de lyrisme. En fait, en plus de la célébration de nos 40 ans en Afrique, l’on se réjouissait aussi avec deux de nos ouvrières qui devaient être décorées par le Ministère du Travail et de la Sécurité social de l’Etat du Cameroun, pour leur ancienneté dans le service rendu à notre communauté, selon le dossier constitué par les responsables de notre maison. C’est ainsi qu’après les offices du matin, tout le monde s’activait à l’organisation de la journée. Vers 9h 30 s’est tenue une conférence avec un panel composé du P. François, Responsable des postulants, et des étudiants de la communauté, postulants et religieux. Le thème central de ces échanges portait sur le vivre ensemble harmonieux. Ce thème a été choisi en lien avec la célébration de la Journée Internationale de la culture qui sera célébrée ce 21 mai. Les parents des étudiants religieux venus pour la circonstance et les autres invités, constituaient l’auditoire. Après la conférence, nous nous sommes dirigés à la messe qui était le point focal de notre célébration du quarantenaire. L’Eucharistie était présidée par le P. Eugène NTAWIGENERA, Supérieur de la maison. Nous avons choisi pour la liturgie, les textes de la messe en l’honneur de notre Saint Fondateur Hannibal. L’Evangile quant à lui était celui du Rogate, dans la version lucanienne. Le célébrant principal dans son homélie exhortait l’assemblée à se sentir concernée par l’appel du Seigneur qui demande de prier pour les bons pasteurs, et que chacun soit « bon » dans le lieu où il est appelé à se sanctifier, afin d’œuvrer pour la paix. Après la célébration, le Supérieur du Scolasticat a décoré nos deux employées récipiendaires. La journée continua par le partage du vin d’honneur offert pour la circonstance. Après quoi, le P. Eugène a donné la bénédiction qui marquait la fin des festivités, et les convives prirent congé de nous.

Mitte Domine, Apostoli Sancti in messem tuam !!!

                                                                                        Fr. Denis MVOGO AWANA, rcj